Archives de Tag: South Australia

Les requins sont nos amis

On mentionne souvent des attaques de requins qui sont parfois fatales ou du moins douloureuses pour les baigneurs. Parlons cette fois d’Andrew McLeod, surfeur incroyablement chanceux, qui a survécu sans une égratignure à l’attaque d’un requin blanc de 5 mètres de long sur les côtes du South Australia. Andrew devrait bénir sa planche de surf qui a fait barrage entre les dents de sharky et son propre corps…

http://au.news.yahoo.com/three-mates-survive-great-white-shark-attack

photo-andrew

Publicités

Kangaroo Island – Sea Link

Revenons à nos vacances dans le SA et au mercredi 12 mars, jour où nous fuyons Adelaide pour la célèbre ile de Kangaroo Island. Faute d’y aller à la nage, un ferry Sea Link se fait la joie de nous emmener de Cape Jarvis à Penneshaw en 45 minutes. Mais avant d’aborder le navire, une nouvelle pancarte « Quarantaine » attire mon attention… Chers vacanciers de Kangaroo Island, j’ai le malheur de vous annoncer qu’il faudra laisser à quai vos abeilles, miel, renards, lapins et plants de patates. Les pommes de terre en sachet spéciales purée sont, quant à elles, autorisées. Une chance !

http://www.sealink.com.au

DSC06222

Adelaide

Nous ne pouvions pas visiter le South Australia sans passer par sa capitale, Adelaide. Le top 10 d’Adelaide était pourtant clair : Barossa Valley, Kangaroo Island, Flinders Ranges, à peu près tout ce qui se trouve autour d’Adelaide mais silence complet sur la ville en elle-même. On aurait du se méfier, on l’a pas fait.

Après un tour au marché couvert et la visite du très beau musée du South Australia, il est temps de quitter Adelaide rapidement sous peine de tomber dans un ennui profond. Vous êtes prévenus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour info, ce n’est pas sans raison qu’Adelaide est surnommée la ville des églises. Il y en a à tous les coins de rue.

Les Grottes de Naracoorte

Vous avez sûrement entendu parler de Naracoorte et ses célèbres grottes classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO… Situées sur la côte calcaire au Sud Est du South Australia, les 26 grottes qui composent le site sont un véritable trésor pour les paléontologistes.

Un jour, il y a eu la mer. Et puis la mer s’en est allée mais le calcaire est resté. L’eau des pluies a alors commencé par s’infiltrer et ronger la roche faisant naitre ces magnifiques cavernes. Au-dessus, il y a la vie. Quelques 500 000 ans avant notre ère, des lions marsupiaux, zygomaturus et kangourous géants vivaient des jours paisibles sur la terre ferme. Mais ceci est sans compter les voutes des grottes qui ont tendance à céder sous les pas lourds de ces animaux. Et une fois tombé, il est impossible de s’échapper. Au fil du temps, la terre recouvre les fossiles comme un mille-feuille, faisant le bonheur des scientifiques qui dégustent chaque couche de fossiles dévoilée.

Des tours guidés sont organisés tous les jours dans différentes cavernes. Nous avons pu ainsi découvrir les grottes Victoria et Blanche, absolument magnifiques. Pris d’une certaine motivation, nous avons ensuite signé pour un tour « aventure » en mode spéléologie pour débutants, casque, lumière, genouillère et bleu de travail. Claustrophobes s’abstenir.

http://www.environment.sa.gov.au/naracoorte/Home

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les charmants squelettes ont été surnommés Leo et Stan, si c’est pas choupinou ça alors…

Welcome to South Australia

Nous sommes rentrés ! Nos vacances pour le moins inattendues étaient une véritable bouffée d’air frais. Voici donc pour vous les épisodes de « Em & Joo s’en vont dans le SA ».

Lundi 8h, nous embarquons dans notre merveille d’automobile, direction l’Ouest et l’Etat du South Australia. Une fois sortis de Melbourne, nous prenons l’A8, genre de Route Nationale que nous suivrons les cinq prochaines heures. A partir de là, les changements se font rares : 100km/h au tableau de bord, une route droite comme un piquet avec en toile de fond les champs de blé et les vaches, la Seine-et-Marne version australienne. Les monstrueux camions qui font trembler la Kia toute entière et quelques averses essuyées au passage empêchent le pilote de tomber dans un profond sommeil. Le copilote est, quant à lui, a l’affut du moindre corbeau, perroquet ou hobbit susceptible d’exciter sa curiosité mais jusque-ici, la contée est plutôt calme et paisible.

Soudain un panneau, une poubelle, nous venons de passer la frontière Victoria – South Australia et il faut jeter fruits et légumes. Le mystère reste tout entier. Pourquoi doit-on abandonner ses tomates et poivrons sous risque de contamination ? Nous restons dans le même pays qui, à première vue, possède la même faune et la même flore ? Et je ne parle même pas du racisme végétarien clairement affiché. Pourquoi mes aubergines victoriennes n’auraient pas le droit de cité alors que mes salades peuvent entrer sans crainte dans le South Australia ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.