Archives de Tag: Bateau

Les baleines de Port Stephens

Ce week-end, nous nous envolons pour Port Stephens au Nord de Sydney. Tous les chemins menant à Port Stephens, ou presque, vous n’aurez aucune excuse pour ne pas y faire un tour : 1 heure d’avion de Melbourne à Newcastle suivi de 30 minutes de voiture jusqu’à Port Stephens ; 2h30 de voiture de Sydney à Port Stephens ou pour les plus motivés, 9h de voiture depuis Brisbane. Hormis un vent glacial, Port Stephens est la destination idéale pour pêcher, faire du parachute ascensionnel, se balader à la plage (je n’ai pas dit se baigner), faire du sandboard sur les dunes de Worimi, organiser une randonnée dans le parc national du Tomaree, admirer le coucher de soleil depuis le Gan Gan Lookout, croiser des dauphins, phoques et baleines, sans oublier de gouter à la gastronomie locale, à savoir la Whale Ale et Angry Man Pale Ale, les bières vedettes de la brasserie Murray. Bref, de quoi remplir un planning vacances pour quelques jours, voire une semaine. De mai à novembre, quelques 16 000 baleines bleues migrent vers les eaux chaudes du nord. Saison oblige, nous partons à la rencontre de Moby Dick à bord du Moonshadow. Au final, 3 heures de bateau pour voir 3 baleines, 3 phoques et une flopée de dauphins. Joie.

Si vous débarquez à Port Stephens par hasard, les mains dans les poches, foncez au centre d’information. Les dames à l’accueil se feront une joie de vous aider et réserveront tout pour vous en un temps record.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La baleine est assez timide mais grâce à sa taille, il est assez difficile de la rater. Voici les 7 étapes standards de la rencontre avec une baleine.

1. Un jet d’eau

???????????????????????????????

2. Un début de bout de baleine

???????????????????????????????
3. Un bout de baleine

???????????????????????????????
4. Une fin de bout de baleine

???????????????????????????????
5. Un début de queue de baleine

???????????????????????????????
6. Une queue de baleine

???????????????????????????????
7. Une fin de queue de baleine

???????????????????????????????

Kangaroo Island – Sea Link

Revenons à nos vacances dans le SA et au mercredi 12 mars, jour où nous fuyons Adelaide pour la célèbre ile de Kangaroo Island. Faute d’y aller à la nage, un ferry Sea Link se fait la joie de nous emmener de Cape Jarvis à Penneshaw en 45 minutes. Mais avant d’aborder le navire, une nouvelle pancarte « Quarantaine » attire mon attention… Chers vacanciers de Kangaroo Island, j’ai le malheur de vous annoncer qu’il faudra laisser à quai vos abeilles, miel, renards, lapins et plants de patates. Les pommes de terre en sachet spéciales purée sont, quant à elles, autorisées. Une chance !

http://www.sealink.com.au

DSC06222

La croisiere s’amuse

A Sydney, il n’est pas rare de croiser ces immenses bateaux de croisière qui viennent jeter l’ancre pour une nuit à Circular Quay. Ce week-end, nous avons pu admirer le Hollandais « Oosterdam ». Mais avant de le voir, nous avons commencé par l’entendre… Dimanche 7h, l’Oosterdam réveille la moitié de Sydney avec sa corne de brume. On saute du lit, regarde par la fenêtre, et panique à bord, l’opéra a disparu. Ah non, tout va bien, c’est juste ce @#$%$*&%^ de bateau qui cache (et gâche) la vue…

Avec son opéra et son Harbour Bridge, Sydney est THE destination des croisières au pays des kangourous. Chaque année, la ville bat d’ailleurs un nouveau record avec non moins de 300 paquebots qui se sont arrêtés à Sydney en 2013. Si elle continue sur sa lancée, la ville pourrait dépasser le million de visiteurs marins par an d’ici 2020. Il faut savoir que la plupart de ces touristes sont Australiens. The Radiance of the Seas, l’un des plus gros bateaux qui traverse les mers Australiennes, révèle que 90% de ses 2100 passagers sont Aussiens, voyageant ainsi d’Hawaï jusqu’à Sydney en 17 jours.

Autant vous dire que l’industrie des croisières de luxe et l’économie de Sydney se portent bien… Circular Quay a d’ailleurs récemment ouvert un nouveau terminal appelé le « White Bay Cruise Terminal » faisant de Sydney la seule ville Oz’ienne qui peut accueillir 2 paquebots à la fois. Ce nouveau terminal reste toutefois inaccessible aux géants des mers, trop grands pour passer sous le Harbour Bridge hehe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tasman National Park

Dimanche 20 octobre, nous partons pour une petite croisière à bord du Tasman Island Cruise. Au programme, le Parc National de Tasmanie et ses magnifiques falaises vues de la mer.

Eau turquoise, roche magnifiquement attaquée par l’érosion avec en prime les baleines et les phoques (les plus gros au monde s’il vous plait). Estomac fragile s’abstenir. Le bateau secoue, beaucoup.

http://www.tasmancruises.com.au/tours/cruise.aspx

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Queensland – J7

Vendredi 5 avril, départ pour Airlie Beach. Amoureux des palmes, des masques et du tuba, les WhitSundays sont fait pour vous. Pour nous, ce sera une journée en mer à bord du Derwent Hunter et snorkelling. Iles superbes, voilier magnifique, poissons incroyables, GROSSES tortues, le paradis. Enfin, le paradis a ses limites. Voyez-vous, les requins n’ont pas élu domicile dans les WhitSundays, ce qui est plutôt encourageant. En revanche, les méduses-boîtes sont bien présentes, elles.

Arrêt sur la méduse-boîte.

La méduse-boîte ou « cubozoaire » doit son nom à la forme carrée de son ombrelle. Elle compte parmi les créatures les plus venimeuses au monde. On est en Australie, le contraire m’aurait étonné… Esthétiquement parlant, la méduse-boîte a 24 yeux, pas mal, elle possède 60 tentacules longs d’environ 4 mètres pour 6 mm d’épaisseur, et peut peser jusqu’à 2 kg. Mais comme dit l’adage, « Tant qu’y a de la vie, y a de l’espoir ». Voici donc 3 bonnes raisons de ne pas craindre la méduse-boîte…

1. Le constat est formel. La méduse-boîte ne tue pas « intentionnellement » l’humain, bien au contraire. Les scientifiques ont constaté que la méduse n’a aucune envie de s’attaquer à plus gros qu’elle. Pire, elle évite un obstacle de taille dès qu’elle le détecte ! La faute à pas de chance si des baigneurs sont entrés en contact avec ses filaments transparents…

2. Depuis 2007, des filets spéciaux ont été installés sur les plages des WhitSundays. Bon, si la méduse est petite, il paraitrait qu’elle passe…

3. La petite taille des filaments urticants a pour conséquence qu’une simple tenue de protection suffit pour se prémunir des piqûres. La tenue couvre 90 % de ton corps. Alors si par hasard tu croises une méduse, et si par hasard elle te touche les mains ou la tête, c’est que vraiment, toi, t’as pas de chance
Et une dernière juste pour le fun…

4. Un sérum antivenimeux très efficace existe, et agit en seulement 15 minutes ! OK mais le venin qui t’attaque le système nerveux et va droit au cœur, lui, il peut t’achever en 5 minutes. Et bien entendu, te faire pipi dessus n’arrangera rien à l’affaire…

Sinon, un grand merci à l’équipage du Derwent Hunter, on a passé une journée mémorable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et pour ceux qui se posent la question. Oui, le ciel queenslandais a tendance a passer tres vite du noir-gris-bleu-gris-noir-bleu-gris…